23/04/2007

Les tribulations d’un bruxellois en Chine


Trois semaines !... De Pékin à Hong Kong, en passant par le Yunnan, voisin du Tibet, et le Guangxi, terre de fleuves, de rizières et de pains de sucre… Ah oui, et Macao aussi où nous avons mangé…portugais ! (de délicieuse palourdes que j’essaierai de reproduire à mon cours du 26 mai)

 

Trois semaines donc, qui m’ont permis d’explorer de nouveaux territoires culinaires et gustatifs. Les délicieux « momo’s », raviolis tibétains, les brochettes de serpent, scorpion (voir photo) ou mille-patte du marché de nuit pékinois (le scorpion est pas mal du tout mais je ne conseille pas le mille-patte, très amer), les plats sichuanais qui arrachent la g… (plus ou moins une cinquantaine de petits piments par plat, voir photo !)…

 

Scorpion
 
piments

Une autre spécialité chinoise est de vous montrer ce que vous aller manger. Beaucoup de « restaurants » (souvent une petite pièce nue éclairée au néon) exposent sur le trottoir ou en vitrine les animaux vivants proposés à la carte : poissons, crabes, écrevisses, tortues, serpents, faisans, canards ou rat des bambous - le tout frétillant, qui dans des bassines, qui dans des cages…

Il s’en est fallu de peu que je ne goûte un « bamboo rat », adorable créature poilue somnolant dans sa cage, si les filles n’avaient poussé les hauts cris… La prochaine fois !

 

 

Bqssines

 

 

Cette fois-là, à Guilin, nous avons condamné à mort un poisson (une sorte de carpe de la rivière Li qui se retrouve en 3 minutes chrono dans votre assiette !... à potasser pour le speed cooking  ), quelques écrevisses et une espèce de moule géante.

 

 

moule

 

Miam...

11:36 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Wawwwwwwwwwwww C'est trop coollllllll la coquille géante!!! J'adorrrrrrrrrrrre les coquilles!

Écrit par : Touta | 30/04/2007

Affreux ventre sans coeur ! ( et vive les bamboo rat )

Écrit par : Cristèle | 09/05/2007

Les commentaires sont fermés.