14/08/2007

Périgord noir!


Comme chaque année depuis 2004, je suis retourné près de Sarlat-la-Caneda pour quelques jours de vacances (bien mérités, si si Carlo!)... Au programme : repas sous la glycine, fromages du marché, charcuteries, saucisson aux olives, tomates goûtues... L'occasion aussi de refaire des calamars farcis, du civeche de palourdes, des crevettes géantes pochées au sauterne, une salade de fruits de mer au gingembre (photo) ou encore un bon gros ragoût d'agneau fermier (photo aussi)...

Je recommande spécialement le ceviche que vous ferez comme suit : concombre et carottes en lanières fines à l'économe, lamelles d'oignons rouges, persil plat, ciboulette, une pointe de coriandre, citron vert, palourdes cuites et, surtout, le jus d'ouverture des coquillages, monté à l'huile d'olive... Un peu de piment d'espelette, de poivre du moulin et on sert le tout à l'emporte-pièce!

Moulin

Agneau

Fruitsmer

17:19 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Sarlat, capitale du Périgord noir, est une cité qui nous parvient du Moyen Âge dans un état de conservation exceptionnel. En déambulant dans les petites ruelles du centre historique, vous aurez l'impression d'être transporté des siècles en arrière et de revivre quelques instants dans un passé oublié, mais pourtant riche en heures de gloire. Ville de marchands, de clercs et de gens de robe, Sarlat s'est développée par son commerce et ses foires qui subsistent encore de nos jours. Loin des grands carrefours économiques, la cité s'est endormie après la Révolution et a gardé ainsi ses vieux quartiers intacts. http://www.voyage-vacance.fr

Écrit par : NOISETTE | 30/08/2007

Les commentaires sont fermés.