26/05/2008

La caponata de Rosa


« Dès que je me retrouvai devant la ferme, mes pas me portèrent vers la cucina. Instinctivement, je relevai mes manches et attachai mon tablier. Le temps était venu de prendre à nouveau possession de la cuisine. Dans un panier, des aubergines à la peau lisse étaient une invitation à préparer une caponata, un plat de légumes aigre-doux.

Je coupai les aubergines en tranches, puis les laissai à dégorger dans du sel afin qu’elles rendent leur eau amère. En attendant, je coupai en tranches un oignon, des tomates et du céleri sur la vieille table. Sous mes doigts, la lame du couteau tranchait les légumes avec une grande célérité. Un coup pour Bartolomeo, dont la jeune existence avait été si brutalement interrompue. Un coup pour l’Inglese, dont j’étais persuadée qu’il était mort lui aussi, car personne ne revenait vivant après une disparition. Et un coup pour moi, pour le bonheur dont j’étais toujours brutalement privée. Bientôt, les légumes furent réduits à l’état de petits dés.

Après avoir essuyé les aubergines, je les fis frire dans la meilleure huile d’olive de Mamma, puis les laissai égoutter pendant que l’oignon dorait. J’ajoutai ensuite les tomates et une pincée de sel. Une fois la sauce épaissie, je mis dans la poêle une poignée de câpres, le céleri, des olives vertes et laissai mijoter le tout quelques minutes. Un merveilleux arôme s’échappa de la cuisine par la porte ouverte de la cucina. Le vieux Rosario, qui traînait dans la cour, pointa le nez. « Ah, Rosa est rentrée », murmura-t-il. J’avais toujours vu Rosario traîner dans la cour. Le moment venu, c’est là qu’il faudrait l’y enterrer.

J’ajoutai alors les aubergines frites, un peu de sucre, une cuillerée de vinaigre blanc et laissai cuire le mélange le temps que le vinaigre s’évapore.

J’attendis impatiemment que la caponata refroidisse, puis je la mangeai accompagnée d’un peu de pain frais. C’était bon d’être de retour à la maison. »

 

(Extrait de La Cucina, par Lily Prior, Editions Grasset, 2000)

Sicile

09:54 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.